Saint Antoine de Padoue se trouvait à Toulouse, prêchant contre les hérésies des Albigeois. Le débat portait sur la Présence réelle de Jésus dans l'Hostie consacrée. Son opposant niait cette Présence réelle. Saint Antoine insista en précisant que toute créature devait adorer son Dieu et Créateur dans ce Saint Sacrement. L'opposant proposa un marché : durant trois jours; il privera sa mule de nourriture puis, placera devant elle une provision d'avoine et une Hostie consacrée. On verrait alors comment la créature adore son Créateur ! Au jour fixé, la mule affamée, escortée par plusieurs personnes, fut conduite devant l'Église. Saint Antoine sortit de l'église avec la sainte Eucharistie et s'exclama :
« Au moins et par la vertu de ton Créateur, que, malgré mon indignité, je tiens réellement présent ici dans mes mains, je t'ordonne de venir sans tarder t'incliner humblement devant Lui». En même temps, on présenta l'avoine à l'animal affamé. Mais l'animal, devant la foule rassemblée pour l'occasion s'inclina devant l'Hostie, pliant les jarrets comme agenouillé. On retrouve un beau tableau racontant ce miracle peint par Anthonis Van Dyck au musée des Augustins à Toulouse.